Invités/ Trucs et Astuces

Plantes d’Afrique et secrets de femmes 

Aujourd’hui Menda nous raconte sa découverte de 3 plantes du Mali aux multiples vertus dont la combinaison est communément appelé secret de femmes. Menda est une jeune femme d’origine malienne qui partage ses astuces à travers son blog.

 »  Originaire du Mali mais enfant de France, je ne savais pas que mon pays d’origine avait ces nombreux trésors … c’est ce que je t’invite à découvrir aujourd’hui dans le jardin Des Plantes & Co.

Nous savons tous que l’Afrique regorge de ressources, mais connaissons ceux de notre pays ? J’en découvre chaque jour un peu plus sur les secrets des femmes du Mali. Les plus précieux restent ceux qui m’ont été délivrés lors de mon mariage traditionnel : ces trésors qui m’ont été cachés jusqu’à franchir cette étape si cruciale dans la vie d’une femme.

Je t’en délivre un qui m’a ravie et que je continue d’adopter à la minute où tu lis cet article. Il s’agit de …. Plantes ! Eh oui, vous avez bien lu ! Je vais vous parler de plantes car elles sont en réalité un secret bien gardé de nos mères qui se transmet de générations en générations jusqu’à de moi à toi. Ce sont des plantes qu’une femme boit de sa nuit de noces à sa fin de vie. C’est un trésor précieux, car ces plantes t’entretiennent pour toute ta vie, te préserve toi et ta féminité. N’est-ce pas que c’est un magnifique bien ?

« Un trésor précieux, car ces plantes t’entretiennent pour toute ta vie »

Qui dit mariage traditionnel dit préparation « mentale de devenir femme d’un foyer », l’émotion de quitter maman papa, la fête de bienvenue mais aussi les choses sérieuses. Le jour j, la femme qui avait le devoir de me préparer à ce nouveau rôle, me laissa une quinzaine de minute et revint avec un tasse d’eau chaude qu’elle me tendit

-« Bois ça, me dit-elle ça te fera du bien » rebelle que je suis je refusai aussitôt « Ah non, je ne bois pas ça ! » Avec un peu de forcing, je finis par boire cette « potion » qui n’était pas bon du tout, trop fort pour moi. Mais ça c’était avant de savoir, les bienfaits de ces plantes …  La dame me força à boire une tasse entière puis fit signe à mon mari de me faire boire le reste de la casserole

Dans cette potion, je reconnu une plante que je buvais auparavant, le khamaré alias vétivier, qui avait soigné mes problèmes de peau et une deuxième, le gowé alias souchet/clou de girofle, que ma mère utilisait pour son encens. Je ne connaissais pas la troisième plante. La fin de l’histoire ? eh bien cette nuit là fût douce malgré tout mon stress et ça c’était le fameux « ça va te faire du bien ».

Ces plantes sont en fait un mélange de grains, d’écorce et de racines, que les femmes donnent aux jeunes mariées pour qu’elles puissent vivre leur nuit de noces avec sérénité. En plus de leurs vertus relaxantes, elles augmentent la libido, améliore le teint, préviennent les infections urinaires, évitent la sécheresse vaginale et bien d’autres. Ces plantes lorsqu’elles sont utilisées séparément ont des bienfaits uniques : le gowé par exemple est odorant, désinfectant, le khamaré* quant à lui est antiseptique, aphrodisiaque.  Imaginez alors l’association des 3.

« Même si ces plantes sont originaires d’Afrique de l’Ouest, elles correspondent à toutes les femmes »

Je propose ces trois plantes dans un pack que tu retrouveras dans la boutique de mon blog, afin qu’elles soient accessibles à toutes sans devoir passer par la case Magno Compé ou aller au Mali, sous le nom « Au Féminin ». Même si ces plantes, ce secret, ce trésor est originaire d’Afrique de l’Ouest, elles correspondent à toutes les femmes (mariées, pour ne pas avoir de mauvaise surprise), et les bienfaits qu’elles renferment sont pour nous, Femmes !

Je bois cette infusion chaque matin, c’est un conseil qu’une des mamans m’avais donné : « A chaque fois que tu finis de manger, bois toujours ce qu’on t’a donné ». C’est un conseil que je garde bien en tête pour le transmettre à mon tour en premier à toi, puis aux générations qui viendront après, et que je mets en pratique au quotidien.« 

*le khamaré:En fonction de l’ethnie et du dialecte, son nom change, chez nous (soninké), c’est Khamaré, chez les Wolof c’est du Cepp, chez les Peuls c’est du Sodhoré

Préparation

  1. Prendre une branche de Kamaré, un morceaux d’écorce de manguier et quelques graines de gowé.
  2. Mettre le tout dans une casserole, laisser infuser pendant 20 min, la couleur changera et une odeur se dégagera.
  3. Boire 2 tasses minimum par jour (matin et soir) et plus si possible

Merci Menda pour ce partage. Le coffret au féminin est disponible sur Des plantes & co à -15% rien que pour vous avec le code promo AISTOUCUISINE.

A bientôt pour de nouvelles histoires

Facebook Comments
Please follow and like us:

Please follow & like us :)

Follow by Email
Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.